L’histoire du chantier | Héritage Technique Indéniable | L’histoire du Strongall

NE PAS CONFONDRE  ALUMINIUM  ET  STRONGALL ®

Pourquoi Michel JOUBERT, architecte naval expérimenté, et Joseph FRICAUD, constructeur de robustes bateaux métalliques, ont-ils imaginé le STRONGALL ® ?

Parce qu’ils pensent que la construction aluminium traditionnelle permet, certes, de réaliser des unités adaptées à la compétition, mais en revanche, ne répond pas sérieusement aux préoccupations de ceux qui savent qu’un jour, inévitablement, on se trouve confronté à des forces naturelles imprévues, on touche un rocher, on percute un obstacle flottant ou bien on rate un accostage …

Trop de plaisanciers mal informés amalgament acier et aluminium sans autre forme de procès.

Pourtant, voilà bien deux métaux qui n’ont absolument rien de commun.

Le premier (densité 7.85) est relativement facile à souder dans toutes les épaisseurs courantes.

Le second (densité 2.65, soit presque trois fois moins que l’acier) est infiniment plus délicat à souder avec sécurité dans les épaisseurs retenues en construction aluminium traditionnelle, cela tous les experts en métallurgie le déplorent, et malheureusement, les trop nombreux drames de mer régulièrement relatés par la presse nautique n’ont rien d’étranger à ce postulat.

LE STRONGALL® N’A STRICTEMENT RIEN A VOIR : les coques construites suivant ce procédé breveté sont très fortement échantillonnées : les bordés aluminium sont 2,5 à 3 fois plus épais qu’en construction aluminium traditionnelle.

La très forte épaisseur des bordés permet en outre, des soudages sous très forte intensité de courant, sans risque de déformation des coques : ceci est d’une importance capitale ; en effet, le soudage sous très forte intensité supprime radicalement tout risque de « collage » des soudures, « collages » qui restent malheureusement (en l’état actuel de la technologie) indécelables en radiographie comme aux ultrasons.

Par ailleurs, une protection par sablage + zingage inorganique silicaté (agréée par le Naval Civil Engineering Laboratory) garantit contractuellement, une protection anti-électrolyse absolue.

Ne manquez pas d’interroger les spécialistes du bateau les mieux informés sur ce qu’ils pensent réellement de la construction alaminium traditionnelle !… Interrogez en particulier les fonctionnaires de Marine Marchande, les pêcheurs, les transporteurs, les assureurs maritimes, les commissaires d’avarie, les experts, les sociétés de classification, les gens de mer qui pratiquent ; eux savent réellement de quoi ils parlent et sauront vous mettre en garde.

Seul le STRONGALL® (procédé breveté, marque déposée) permet de construire des bateaux aussi robustes qu’en acier, bateaux garantis à vie mais, sur lesquels l’entretien est réduit à sa simple expression.

__

CABINET JOUBERT- NIVELTS (Michel JOUBERT)
Architecture Navale L’Aubrecay – Saint Xandre 17138 – PUILBOREAU
TÉLÉPHONE : 05.46.37.40.58 TÉLÉCOPIE : 05.46.37.80.32

__

META CHANTIER NAVAL (Patrice PASSINGE)
Constructions Navales – 29 avenue Edouard Herriot – 69170 TARARE
TÉLÉPHONE : 04.74.63.13.58 TÉLÉCOPIE : 04.74.05.08.65